Google My Business : Les 12 erreurs à ne pas commettre

Dans cet article découvrez les 12 erreurs les plus fréquentes dans la gestion d'une fiche Google My Business et comment les traiter pour améliorer votre stratégie web-to-store.
Temps de lecture : 5 minutes
Les 12 erreurs à ne pas commettre sur Google My Business

La gestion d’une fiche Google My Business peut paraître simple au premier abord, mais quand il s’agit de le faire pour tout un réseau de points de vente, cela se complique. Il faut penser à tous les facteurs à optimiser et surtout le faire en pratique.

Et cela requiert de l’expertise, de l’organisation, du temps et des ressources,…beaucoup de facteurs qui parfois viennent à manquer.

On vous a donc préparé une checklist avec les 12 erreurs à ne pas commettre sur vos fiches Google My Business ! Pour vous simplifier la vie, on les a classé en 4 catégories thématiques : les données points de vente, les campagnes locales, les images et l’e-réputation.

Des données points de vente pas à jours

Pensez à votre expérience en tant que client ; quoi de pire que de tomber sur une information erronée. Horaires pas à jour, jours fériés pas indiqués, des produits ou services pas d’actualité,… il y a de quoi créer le mécontentement, et surtout, que les gens ne se déplacent pas dans vos points de vente.

D’un point de vue technique, il est particulièrement important que vos données soient mises à jour sur tous les médias. Cela va vous permettre d’obtenir un bon positionnement dans Google et que vos points de vente apparaissent dans les premiers résultats lorsque vos clients potentiels recherchent vos services ou vos produits.

Nous pouvons distinguer 3 catégories d’informations essentielles :

  1. Les informations générales :

Votre page locale doit refléter toutes les informations nécessaires pour que le client puisse trouver votre magasin. Il peut s’agir du nom du magasin, de l’adresse, de la catégorie d’activité, du site web ou du numéro de téléphone, entre autres. Il est impératif que toutes vos informations soient à jour pour que votre stratégie locale soit couronnée de succès.

  1. Les heures d’ouverture :

Quelles sont les heures d’ouverture de votre magasin le jour de Noël ?

Vos clients doivent pouvoir trouver ces informations facilement lorsqu’ils recherchent votre magasin en ligne.

Google vous donne la possibilité de définir vos horaires habituels, que vous ne devez pas modifier si ces derniers changent temporairement. Si vos heures d’ouverture ne sont plus les mêmes ponctuellement, par exemple en raison de vacances, d’événements spéciaux ou d’autres circonstances exceptionnelles, Google vous donne également la possibilité de définir des heures d’ouverture spéciales.

  1. Les produits et services :

L’expérience du consommateur commence au moment même où il effectue sa recherche sur Google. Pour que vos clients aient la meilleure expérience possible, vous devez faire en sorte qu’ils trouvent le plus facilement possible les produits et/ou services que vous proposez dans votre magasin. La mise en valeur de vos produits et/ou services fera toute la différence !

Des Campagnes locales sous-exploitées

Les campagnes organiques (posts ou publications en français) et les campagnes payantes permettent à vos fiches de gagner en visibilité. Voici quelques points auxquels faire attention pour bien performer :

  1. La fréquence de publication :

La fréquence à laquelle vous publiez des articles ou campagnes est essentielle pour obtenir un bon classement dans les moteurs de recherche. Il ne s’agit pas de publier 1 ou 2 fois par an ou de publier 10 messages par jour. Nous recommandons de publier une campagne à minima une fois par mois pour chaque magasin (vous pouvez utiliser le contenu national et le publier localement, ou même le contenu que vous publiez sur d’autres réseaux comme Facebook).

  1. Les actualités locales à mettre en avant :

Vos clients actuels ou potentiels doivent être informés de ce qui se passe dans vos magasins. Toutes informations susceptibles de les concerner, comme la fermeture temporaire de votre magasin ou des promotions, doivent être publiées sur vos pages locales.

  1. Les campagnes payantes, un boost à ne pas sous-estimer :

Ne pensez pas que parce que vous avez une campagne organique publiée cette semaine, vous ne pouvez pas publier une publicité locale. Combiner des messages organiques avec des ads locales améliorera votre référencement local et rendra vos campagnes beaucoup plus efficaces.

Des images plus très récentes

Vos fiches locales sont la vitrine digitale de vos points de vente. Elles sont cruciales pour que les utilisateurs se forgent ou renforcent leur opinion sur votre entreprise. Faites attention aux erreurs les plus courantes liées à la publication d’images :

  1. La fréquence et la quantité de photos à publier :

Comme pour la publication de messages, la fréquence à laquelle vous publiez des images est également très importante. De nombreux réseaux d’établissements publient toutes les images qu’ils ont de leurs locaux en une seule fois et c’est une pratique que vous devez éviter.

Nous vous recommandons de publier au moins une image par mois, de manière à en publier 12 par an. Cela permet de signifier à Google que la fiche est fréquemment mise à jour et que les informations présentes sont donc d’actualité et correctes. 

  1. La qualité des photos, un facteur à ne pas sous-estimer :

La qualité de vos images déterminera l’opinion de vos clients potentiels sur vos produits, vos locaux et votre marque. Il vaut mieux attendre d’avoir de bonnes photos que de télécharger des photos de mauvaise qualité, mal cadrées ou floues.

Nous vous recommandons de prendre votre temps pour obtenir les meilleures images ou de contacter un professionnel qui saura mettre en valeur vos locaux et vos produits et/ou services.

  1. Les photos propriétaire, le meilleur moyen de contrôler son image :

Penser que parce que Google affiche les images des utilisateurs en priorité, vous n’avez pas à vous soucier du téléchargement de vos images est une erreur. Plus vous publiez d’images, plus ces images apparaîtront parmi les premières.

Attention car les images des utilisateurs ne peuvent pas être supprimées facilement, si ces images ne mettent pas en valeur votre magasin, nous vous recommandons de commencer à télécharger des images plus fréquemment afin que celles-ci soient celles qui apparaissent en premier.

Une réputation en ligne négligée

  1. Les avis négatifs ne sont pas à négliger :

Répondre aux avis négatifs (1 ou 2 étoiles) est plus compliqué que de répondre aux avis positifs. Et penser que répondre à ce type d’avis est inutile est une grosse erreur. 

Répondre à ces critiques vous donnera l’occasion d’essayer d’améliorer l’expérience des clients les ayant laissés, il est même possible que cela les fasse réfléchir et vous donne une autre chance. Qui sait, cela pourrait même les inciter à modifier l’avis déposé !

  1. Le poids des avis clients dans le processus d’achat :

Les avis sont un élément clé pour que vos clients potentiels se fassent une opinion positive ou négative de votre entreprise avant d’agir, il est donc vital que vous répondiez à tous vos avis, même avec des réponses génériques afin d’avoir des informations utiles pour les aider dans l’évaluation de l’achat.

  1. N’oubliez pas de répondre aux notes sans commentaires :

Une autre erreur courante dans la gestion des évaluations est de penser que vous n’avez pas besoin de répondre aux avis sans commentaire. Au contraire, cela permet de montrer que vous vous souciez de la satisfaction de vos clients.

Nous recommandons pour répondre aux notes sans commentaire d’utiliser des réponses génériques, de cette façon ces clients recevront un message et vous améliorerez votre image de marque.

Voilà !

Vous savez maintenant quelles sont les 12 erreurs les plus courantes sur Google My Business et ce que vous devez faire pour améliorer votre stratégie numérique locale. Nous vous recommandons de garder ces 12 points à l’esprit et d’expérimenter jusqu’à ce que vous trouviez la stratégie qui convient le mieux à votre réseau et à vos objectifs.


Les derniers articles